Trois études parues coup sur coup indiquent que la consommation régulière de café est associée à une diminution du risque de mortalité prématurée et pourrait aussi prévenir les récidives chez les patients ayant survécu à un infarctus. Télécharger la chronique