Une étude montre que les survivantes d’un cancer du sein qui consomment régulièrement des légumes crucifères et du soja sont moins touchées par les effets secondaires causés par certains traitements anticancéreux. Télécharger la chronique