Une étude fascinante rapporte que l’administration de vaccins anti-COVID-19 à des personnes qui avaient été infectées en 2002 par le SARS-CoV-1 génère des quantités très importantes d’anticorps contre plusieurs types de coronavirus. Ces résultats surprenants ouvrent la voie au développement biochimique de vaccins capables de neutraliser plusieurs coronavirus. Télécharger la chronique