En présence d’un excès de nourriture, les bactéries de la flore intestinale produisent un acide gras qui stimule la production d’insuline et entraîne une série de dérèglements du métabolisme quifavorise l’accumulation excessive de gras et le développement de l’obésité. Télécharger la chronique