Une étude récente rapporte que la consommation de fibres alimentaires réduit l’infection par le virus de l’influenza en diminuant l’inflammation des tissus respiratoires et en augmentant la réponse immunitaire antivirale. Télécharger la chronique