Une importante étude préclinique montre que l’activité de fermentation des bactéries intestinales génère certains acides gras qui bloquent le développement du diabète de type 1. Télécharger la chronique