On sait depuis plusieurs années que la grande majorité des maladies cardiovasculaires ne sont pas une conséquence inévitable du vieillissement, mais peuvent au contraire être prévenues, notamment par l’adoption de bonnes habitudes alimentaires. Une étude récente indique que cet effet protecteur pourrait être en grande partie lié à certains polyphénols présents dans les végétaux. Télécharger la chonique.