Une étude rapporte qu’un analogue de la drogue psychédélique ibogaïne s’avère capable de traiter la dépendance à l’héroïne et à l’alcool dans des modèles animaux. Télécharger la chronique