Une étude récente montre que l’interdiction des gras trans dans les restaurants de la région de New York s’est traduite par une diminution significative des hospitalisations causées par les infarctus du myocarde et des AVC. Bannir les gras trans peut donc réellement sauver des vies et il est à souhaiter que le gouvernement canadien aille de l’avant avec son projet d’éliminer complètement ces graisses toxiques de notre alimentation. Télécharger la chronique