Les résultats obtenus à l’aide d’un nouveau test sanguin suggèrent qu’il serait possible dans un proche avenir de détecter à un stade précoce la présence de huit cancers différents, ce qui pourrait améliorer significativement le traitement de ces maladies. Télécharger la chronique