On sait tous que le manque de sommeil réduit la vigilance et pousse à faire de bêtes erreurs d’inattention. Des travaux récents publiés dans une des plus prestigieuses revues scientifiques suggèrent que ces moments d’égarement seraient causés par un arrêt de l’activité électrique de certains neurones, provoquant un « micro sommeil » local qui altère certaines fonctions cérébrales. Comme quoi on peut littéralement dormir debout ! Télécharger la chronique.