FAQ 2017-11-23T10:58:03+00:00

Foire aux Questions

Notre foire aux questions regroupe, par catégorie, les questions qui nous sont le plus fréquemment posées et nos réponses.

La rubrique La santé par les aliments propose les recommandations et conseils de Richard Béliveau. Pour consulter les questions, veuillez sélectionner la rubrique de votre choix.

Où puis-je me procurer les livres de Richard Béliveau? 2017-11-10T11:59:57+00:00

Les livres de Richard Béliveau, Ph.D. sont disponibles dans toutes les librairies du Québec. Pour plus de détails sur ces parutions, veuillez consulter la page Livres de ce site.

Où trouver la liste des conférences publiques de Richard Béliveau? 2017-07-31T12:37:13+00:00

Parallèlement à ses activités de chercheur, Richard Béliveau est présent dans les médias et il donne régulièrement des conférences devant public. Vous trouverez plus d’information à la page Conférences de ce site.

Mon organisation veut retenir les services de Richard Béliveau pour une conférence privée. À qui dois-je m’adresser? 2017-07-31T12:36:08+00:00

Pour retenir les services de Richard Béliveau dans le cadre d’une conférence privée, veuillez consulter la page Conférences de ce site.

Je souffre d’un cancer et j’aimerais parler de mon cas avec Richard Béliveau. Est-ce possible? 2017-10-11T12:42:41+00:00

Malheureusement, il n’est pas possible d’entrer en contact avec Richard Béliveau par le biais de ce site. Richard Béliveau se consacre exclusivement à ses activités de recherche et ne peut répondre individuellement aux demandes personnelles qui lui sont adressées.

Si vous avez des doutes sur votre état de santé, si vous avez besoin de réconfort, ou encore si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires sur la prévention et le traitement du cancer, nous vous recommandons de communiquer avec votre médecin de famille ou votre médecin traitant. D’autres ressources spécialisées sont également mises à votre disposition dans les différents réseaux de la santé.

Une alimentation riche en antioxydants est-elle contre-indiquée pendant les traitements de radiothérapie et de chimiothérapie? 2017-07-31T12:31:51+00:00

La radiothérapie et/ou chimiothérapie tuent les cellules cancéreuses en générant des radicaux libres et les études récentes indiquent que de fortes doses d’antioxydants, sous forme de suppléments, pourraient neutraliser ces radicaux libres et réduire l’efficacité des traitements. Il est donc fortement déconseillé de prendre ces suppléments pendant le traitement de la maladie. Par contre, les quantités d’antioxydants présents dans les végétaux ne sont pas suffisantes pour interférer avec les effets de la chimiothérapie. De plus, il ne faut pas voir les aliments d’origine végétale seulement comme des antioxydants, mais bien comme de véritables réservoirs contenant plusieurs types différents de molécules anticancéreuses qui peuvent interférer avec différentes étapes impliquées dans le développement du cancer.

Diagnostic d’un cancer : quelle est l’approche nutritionnelle à privilégier? 2017-10-11T12:43:22+00:00

Si vous venez d’être diagnostiqué(e) d’un cancer et que vous êtes pris(e) de panique, tout d’abord, et c’est sans doute le point le plus important, il faut suivre à la lettre les recommandations de votre médecin traitant et lui accorder votre pleine confiance. Ce sont des professionnels hautement qualifiés qui ont une expérience considérable dans leur domaine d’expertise et qui sont les mieux placés pour prescrire les traitements adéquats contre la maladie.

L’approche nutritionnelle face au cancer est essentiellement axée sur la prévention et non sur la guérison de la maladie car aucune étude scientifique ne permet d’affirmer que les aliments peuvent guérir un cancer déclaré. Cela dit, il y a tout de même plusieurs avantages à bien s’alimenter pour les personnes atteintes d’un cancer : maintien de la fonction du système immunitaire, réduction de l’inflammation, combattre la fatigue, garder un bon moral, etc.

On ne peut aussi exclure la possibilité qu’une combinaison d’aliments contenant des quantités importantes de molécules anti-cancéreuses puisse également avoir un impact sur la croissance des tumeurs et ainsi retarder leur progression, surtout durant la rémission. Même si cela n’a pas été prouvé, ces aliments ne produisent aucun effet secondaire et contiennent plusieurs nutriments essentiels à la santé et il n’y a donc aucune contre-indication à les inclure dans l’alimentation quotidienne. Autrement dit, même s’il ne faut pas se donner de faux espoirs, on peut mettre toutes les chances de son côté et tenter de lutter contre la maladie avec tous les moyens à notre disposition. En ce sens, la liste des aliments présentés dans nos livres peut représenter un point de départ intéressant pour les personnes qui désirent modifier leurs habitudes alimentaires et inclure dans leur alimentation quotidienne des végétaux riches en composés phytochimiques anticancéreux.

Après avoir complété un dernier cycle de chimiothérapie, quels moyens peut-on adopter pour améliorer ses chances de survie après le traitement? 2017-11-21T15:54:51+00:00

Pour réduire les risques de récidives, les survivants doivent adopter un mode de vie optimal qui combine une saine alimentation à une activité physique régulière. Dans son dernier rapport, le Fonds Mondial de Recherche sur le Cancer énonce 8 recommandations en ce sens :

  1. Demeurer aussi près que possible d’un poids santé, c’est-à-dire un indice de masse corporelle situé entre 21 et 23.
  2. Étre actif physiquement au moins 30 minutes par jour. L’activité physique régulière a des effets bénéfiques sur la santé en général, sans compter son influence positive sur la fatigue, l’anxiété et la dépression, des états qui touchent souvent les survivants du cancer.
  3. Éviter les boissons gazeuses et les aliments très riches en énergie contenant de fortes quantités de sucre et de gras (fast-food).
  4. Consommer en abondance une grande variété de fruits, de légumes, de légumineuses ainsi que d’aliments à base de grains entiers. On recommande de manger de 5-10 portions de fruits et de légumes, en particulier ceux qui contiennent des quantités importantes de molécules anticancéreuses (famille des choux et de l’ail, petits fruits, thé vert, curcuma, vin rouge, algues, champignons, probiotiques). Ces aliments peuvent jouer un rôle crucial dans la prévention secondaire en empêchant la croissance des tumeurs résiduelles qui ont survécu aux traitements.
  5. Réduire la consommation de viandes rouges (boeuf, agneau, porc) à environ 500 g par semaine en remplaçant par des repas à base de poissons (idéalement des poissons gras, riches en oméga-3), d’oeufs ou de protéines végétales. De plus, éviter complètement la consommation de charcuteries, de mauvais aliments qui augmentent le risque de cancer.
  6. Pour ceux qui consomment de l’alcool, privilégier le vin rouge et limiter la consommation à 2 verres pour les hommes et à un verre pour les femmes.
  7. Limiter la consommation de produits conservés dans du sel (poissons salés par exemple) ainsi que les produits contenant beaucoup de sel.
  8. Ne pas utiliser de suppléments ou autres produits naturels pour prévenir les récidives de cancer.
Plusieurs sites internet présentent des solutions alternatives pour guérir le cancer. Est-ce que ces approches sont valables? 2017-07-31T12:32:51+00:00

Il existe effectivement une multitude de sites qui prétendent offrir de nouvelles solutions (suppléments, régimes, etc.) soi-disant efficaces pour le traitement du cancer. De façon générale, il faut toujours se méfier de ces remèdes, car ils cherchent trop souvent à exploiter la détresse des patients et de leurs proches. Les solutions proposées n’ont pas fait l’objet d’études scientifiques et leur efficacité n’a jamais été démontrée. Il est important de garder en tête que le but des oncologues est de guérir le plus grand nombre de patients possibles et que les méthodes qui sont actuellement employées dans les centres hospitaliers sont celles qui possèdent, à l’heure actuelle, la meilleure efficacité.

Quel est le lien entre la Fondation de l’UQAM et l’UQAM? 2017-07-31T12:25:27+00:00

Créée en 1976, la Fondation de l’UQAM a comme mission de recueillir des fonds afin d’appuyer la formation, la recherche et la création à l’UQAM. Grâce aux fonds qu’elle recueille dans le cadre de ses campagnes de développement, tant auprès des diplômés, amis, gens d’affaires, entreprises et fondations privées, la Fondation de l’UQAM contribue à la vitalité et à la valorisation de la vie universitaire en plus d’accroître l’offre de bourses d’excellence et d’aide financière pour les étudiantes et les étudiants.

Qu’est-ce que le Fonds Richard Béliveau pour la Chaire en prévention et traitement du cancer de l’UQAM? 2017-07-31T12:33:18+00:00

Mis sur pied à la générosité de Nautilus Plus, le Fonds Richard Béliveau pour la Chaire en prévention et traitement du cancer de l’UQAM sert à financer ses recherches. Créée en 2004, cette Chaire a pour mission d’élaborer un programme de recherche dynamique voué à l’identification de composés possédant des propriétés préventives et thérapeutiques dans l’alimentation humaine et d’utiliser ces composés pour réduire l’incidence et le développement des cancers dans la population. Ce laboratoire, dirigé par Richard Béliveau, sommité dont l’expertise est reconnue mondialement tant dans le milieu médical que du public en général, a été le premier à mettre en évidence les propriétés anticancer des polyphénols du thé vert. Ses convictions s’appuient non seulement sur de solides considérations scientifiques mais également statistiques dans la confirmation des corrélations entre les populations, l’alimentation et l’incidence de certains cancers.

Qu’est-ce qu’une chaire de recherche? 2017-07-31T12:23:49+00:00

La chaire, instituée pour officialiser un cours ou un programme de cours, constitue toujours une façon de valoriser et de promouvoir la discipline qu’elle concerne. Elle est normalement permanente et conserve toujours un titulaire qui porte le titre de Professeur. Elle peut cependant être temporaire si elle a été créée pour rendre hommage individuellement à un enseignant et un chercheur exceptionnel.

La Fondation de l’UQAM perçoit-elle des frais d’administration sur les dons? 2017-07-31T12:23:06+00:00

Aucuns frais d’administration ne sont perçus. La totalité des dons reçus est remise à la cause soutenue selon la volonté du donateur.

Si je contribue financièrement au Fonds Richard Béliveau, suis-je assuré que c’est Richard Béliveau et son équipe qui en bénéficieront? 2017-07-31T12:27:07+00:00

La Fondation de l’UQAM respecte toujours le souhait du donateur et s’engage à remettre les dons reçus à la Chaire en prévention et traitement du cancer de l’UQAM, c’est-à-dire à Richard Béliveau et son équipe de chercheurs.

Puis-je reproduire un contenu de ce site? 2017-11-10T14:40:37+00:00

Tous les éléments de notre site, soit les textes, images, photographies, illustrations, vidéos, graphiques, concepts, etc. sont protégés en vertu de la Loi canadienne sur le droit d’auteur.

Les articles et contenus d’information, de même que le matériel graphique et multimédia du site www.richardbeliveau.org sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs.

Il vous est donc permis de consulter, de télécharger et d’imprimer nos contenus, pour des fins éducatives ou votre usage personnel seulement. Vous pouvez également communiquer et partager avec des tiers, à des fins non commerciales, tout extrait du présent site, pourvu qu’aucune modification n’y soit apportée et que vous en indiquiez clairement la provenance, par la mention « Source : www.richardbeliveau.org » et que, s’il s’agit d’un document électronique, que l’hyperlien soit actif et dirige les internautes vers le site www.richardbeliveau.org.

Par ailleurs, nous vous encourageons à créer des liens hypertextes vers les pages de notre site. Cependant, il est strictement interdit de reproduire, modifier ou encore de diffuser en tout ou en partie les contenus du site www.richardbeliveau.org sur quelque support que ce soit (imprimé, électronique, Internet, fils RSS, ou autres) sans le consentement écrit de la Chaire ou des détenteurs de droits en cause.

D’où proviennent les contenus que vous publiez? 2017-07-31T12:20:43+00:00

Les contenus publiés sur le site www.richardbeliveau.org ont été rédigés principalement, soit par Richard Béliveau ou ses collaborateurs, soit par les responsables de la Fondation UQAM et les contributeurs bénévoles responsables du maintien et de la mise à jour de ce site. Les chroniques Prévention de Richard Béliveau ont d’abord été publiées dans le Journal de Montréal, lequel nous autorise à les rendre disponibles sur notre site.