Pourquoi consommer des céréales de grains entiers?

Les nutritionnistes nous en parlent depuis longtemps. Les céréales de grains entiers c'est important. Pourquoi? Parce qu'une céréale est constituée de trois sous-compartiments distincts qu'on appelle l'endosperme, le germe et le son. Lorsqu'on fait la farine blanche, on enlève les deux compartiments les plus importants que sont le germe et le son et on ne garde que l'endosperme qui, essentiellement, est de l'amidon. Or, les substances les plus importantes d'un point de vue nutritionnel se retrouvent dans ces deux compartiments-là.

Ce sont les fibres, que vous connaissez, les minéraux, mais également des substances phytochimiques qui ont un rôle important dans la prévention de plusieurs maladies chroniques ainsi que d'autres molécules comme des phytoestrogènes de la famille des lignanes, qui ont un rôle majeur également dans la prévention de certains cancers qui sont hormono-dépendants. On a simplement créé la farine blanche pour des besoins industriels parce que la farine blanche ne rancit pas. Or, les produits de rancissement se retrouvent dans les substances qui ont le plus de propriétés nutritives. Il faut suivre le guide alimentaire canadien et consommer des céréales de grains entiers plutôt que des céréales de farine blanche. Cela est clairement associé : la consommation de céréale de grain entier, à une réduction majeure de l'incidence des maladies cardio-vasculaires. Cela correspond à des réductions de 40 % pour les maladies cardio-vasculaires, c'est énorme. Cela réduit l'oxydation des LDL, cela réduit le mauvais cholestérol dans le sang, cela a un impact majeur sur le contrôle de la glycémie, cela a un impact majeur sur le contrôle de la tension artérielle et, dans plusieurs études, la consommation de grain entier est associée à une réduction draconienne de l'incidence des cancers dans les populations qui consomment, sur une base régulière, des céréales de grain entier.

Richard Béliveau

Nouvelle éclair!

L'incroyable IMPACT de l'alimentation sur le côlon

Une étude récente de la prestigieuse revue Nature, montre qu'après seulement deux semaines d'une alimentation occidentale riche en gras, en viande et pauvre en fibres, le côlon présente déjà plusieurs signes avant-coureurs de cancer. Une autre illustration que de simples modifications aux habitudes actuelles peuvent avoir des répercussions extraordinaires sur la mortalité causée par cette maladie. Télécharger la chronique