2015-10 L JdeMontreal RGBTous les lundis, depuis le 24 octobre 2005, Richard Béliveau, Ph.D., publie dans le cahier Votre Vie du Journal de Montréal, une chronique vous informant des derniers développements en matière de santé par les aliments. Grâce à la générosité du Journal de Montréal, nous vous offrons la possibilité de télécharger et consulter toutes ces chroniques parues en format PDF haute résolution.

Chroniques Prévention

Aussi, abonnez vous à notre fils d'actualités pour recevoir la chronique de la semaine dès qu'elle est disponible.

Pourquoi les roux doivent-ils craindre le soleil?

Une étude montre que les variations génétiques responsables de la rousseur augmentent considérablement le nombre de mutations dans les mélanomes, un fardeau équivalent à 21 années d’exposition au soleil. Télécharger la chronique

L'homme des cavernes raffolait des légumes

La découverte récente d’un très grand nombre de résidus de plantes comestibles sur un site archéologique datant d’environ 800 000 ans suggère que le menu des hommes préhistoriques était beaucoup plus diversifié qu’on pouvait le penser et que c’étaient les végétaux qui constituaient la base de leur alimentation. Télécharger la chronique

Des migraines d’origine bactérienne?

Une observation surprenante suggère que la bouche des personnes touchées par la migraine possède une flore bactérienne qui favorise la production de monoxyde d’azote, une molécule connue pour déclencher les maux de tête. Télécharger la chronique

Phénomène de Raynaud: Une mauvaise adaptation au froid

Le phénomène de Raynaud est causé par une constriction excessive des artères des extrémités (doigts, pieds, oreilles) en réponse au froid, ce qui bloque la circulation du sang. Un défaut d’adaptation métabolique très douloureux, mais sans réel danger! Télécharger la chronique

Mieux comprendre les troubles cognitifs associés au cancer

Les personnes qui sont soumises à une chimiothérapie pour traiter un cancer présentent souvent des séquelles cognitives à la suite des traitements. Selon une étude récente, ces problèmes cognitifs pourraient être la conséquence d’une hausse de plusieurs molécules inflammatoires qui compromettent le fonctionnement des neurones. Télécharger la chronique

Fils d'actualité

Richard Béliveau

Nouvelle éclair!

Prévenir le cancer du sein par l'activité physique

Les femmes qui sont actives physiquement ont un risque réduit d'être touchées par un cancer du sein. Selon une importante étude récente, il n'est jamais trop tard pour bien faire, car cet effet protecteur est même observé chez les femmes qui ne deviennent actives qu'après la ménopause. Télécharger la chronique.