Le prix Nobel de médecine-physiologie 2015 vient d’être décerné à trois savants qui ont consacré leur carrière à la découverte de médicaments pour contrer la malaria et certaines maladies causées par des vers parasites. En plus d’avoir sauvé la vie de millions de personnes, ces découvertes illustrent également l’immense potentiel thérapeutique de certaines molécules présentes dans la nature. Télécharger la chronique