Une étude clinique de phase I montre que l’administration d’une forme non virulente du virus de la poliomyélite augmente de façon spectaculaire la survie de patients atteints d’un glioblastome de stade avancé. Télécharger la chronique