La santé cardio-vasculaire résulte d’une interaction complexe entre une prédisposition héréditaire et le mode de vie et l’environnement qui la modulent. Deux nouvelles études  confirment que la présence de polluants dans l’air que nous respirons est associée à un risque accru de maladies du coeur. Télécharger la chronique.