Une étude suédoise rapporte que les jeunes filles qui reçoivent le vaccin contre le virus du papillome humain avant l’âge de 17 ans ont 90 % moins de risque de développer un cancer du col de l’utérus invasif. Télécharger la chronique