Malgré son contenu élevé en calories, l’alcool (éthanol) n’est pas considéré par notre corps comme une source d’énergie intéressante et est métabolisé d’une façon différente des aliments. Ce métabolisme distinct  expliquerait les résultats de recherches très récentes indiquant que la consommation modérée d’alcool n’est pas associée à un excès de poids, mais plutôt à une réduction du poids corporel. Télécharger la chronique.