Le goût amer de plusieurs végétaux est souvent évoqué pour justifier le peu d’attrait que suscitent ces aliments chez plusieurs personnes. Ça vaut pourtant vraiment la peine d’apprivoiser ce goût, car l’amertume reflète souvent la présence de molécules essentielles à la prévention des maladies. Une étude récente suggère même que les substances amères pourraient éventuellement contribuer à soulager l’asthme. Télécharger la chronique.