Les métastases au cerveau sont responsables d’une forte proportion de la mortalité liée au cancer du sein. Selon une étude récente de la prestigieuse revue PNAS, la morbidité associée à ces métastases serait due à la capacité des cellules cancéreuses de se déguiser en neurones pour tromper la vigilance du cerveau et parvenir à envahir cet organe. Télécharger la chronique.