Certaines molécules contenues dans des produits animaliers comme la viande rouge sont transformées par les bactéries intestinales en TMAO, une substance qui augmente le risque de maladies du coeur. Une étude récente suggère toutefois que l’adoption d’une alimentation de type méditerranéen pourrait bloquer cette transformation et ainsi diminuer le risque d’infarctus et d’AVC. Télécharger la chronique