Une comparaison du métabolisme de Tanzaniens vivant en ville ou à la campagne, publiée dans le prestigieux Nature Immunoloy, montre que l’urbanisation est associée à des modifications à l’alimentation qui entrainent une suractivation néfaste du système immunitaire inflammatoire. Télécharger la chronique