Une étude hollandaise, réalisée pour le World Cancer Research fund, démontre que l’adoption du régime méditerranéen réduit de 40 % le risque de développer un cancer du sein hormonoindépendant. Télécharger la chronique