La consommation élevée de viandes rouges est reconnue depuis longtemps comme facteur d’augmentation du risque de maladies du coeur. Des résultats étonnants publiés récemment dans la très prestigieuse revue Nature Medecine suggèrent  que cette augmentation serait due à certaines bactéries intestinales qui transforment une molécule contenue dans la viande  en composé toxique pour les vaisseaux sanguins. Télécharger la chronique.