Une étude montre qu’une diminution du nombre de bactéries intestinales suite à un traitement aux antibiotiques compromet la réponse immunitaire au vaccin contre le virus de l’influenza. Télécharger la chronique