Le temps des fêtes est très souvent le seul moment de l’année où plusieurs d’entre nous mangerons des canneberges. C’est dommage car avec son contenu élevé en molécules antioxydantes anticancéreuses, la canneberge mérite une place de choix dans un régime alimentaire destiné à combattre les maladies chroniques. Télécharger la chronique.