Une étude montre qu’un apport élevé en gras saturés, retrouvés principalement dans les aliments d’origine animale, provoque une activation des voies oncogéniques impliquées dans la progression des cellules cancéreuses de la prostate. Télécharger la chronique