Surtout reconnus pour leur saveur piquante, une étude de la prestigieuse revue Journal of Clinical Investigation suggère que les piments chiles pourraient aussi ralentir la progression du cancer du côlon en bloquant l’activation de certains oncogènes. Télécharger la chronique.