Chronique

Les piments chiles mettent du piquant dans la prévention

Surtout reconnus pour leur saveur piquante, une étude de la prestigieuse revue Journal of Clinical Investigation suggère que les piments chiles pourraient aussi ralentir la progression du cancer du côlon en bloquant l’activation de certains oncogènes. Télécharger la chronique.

1-Sep-2014 |

Mots-clés: , , ,

Partagez ce contenu!

Articles récents

Archives des chroniques

Mots-clés des chroniques

activité physique agrumes ail alcool alimentation aliments aliments transformés alzheimer anthocyanines antibiotiques anticorps antioxydants bactérie bouche cachexie café calories cancer cancers féminins cancers masculins cellules souches cerveau chaleur cheveux chimiothérapie chocolat cholestérol cigarette coeur colorants coronavirus COVID-19 crucifères curcuma cytokine côlon diabète diagnostic diète méditerranéenne douleur démence eczéma embolie endomètre enfants entrevue environnement estomac exercice physique fatigue femmes fermentation fibres foie fruits goût gras grossesse génétique habitudes de vie huile d’olive hypertension immunité immunothérapie infertilité inflammation interféron intestin jeûne larynx leucémie lignanes lin lymphocytes légume maladies cardiovasculaires maladies chroniques maladies neurodégénératives malbouffe metastase microbiome muscles médicaments médulloblastome mélanome mémoire ménopause métabolisme métastase nausée neurones nitrites noix obésité odorat oesophage oignons omega-3 oncogène os ouïe ovaires pancréas parkinson peau petits fruits poids poisson polyphénol poumon probiotiques prostate prébiotiques prévention rayons UV rein récidive sang science fondamentale sclérose en plaques sein sel soins aux patients soleil sommeil soya stress sucre suppléments système digestif système nerveux sédentarité tabac testicules thrombose thyroïde thé thérapie tomates utérus vaccins vaisseaux sanguins vapotage vessie viandes rouges vieillissement vin rouge virus vision vitamine C vitamine D vitamine E véganisme végétarisme végétaux yeux yogourt épices épigénétique