Une analyse systématique de patients touchés par la COVID montre que certains survivants de la maladie souffrent de nombreuses séquelles dans les 6 mois qui suivent l’infection et présentent un plus haut risque de mortalité. Des données préliminaires
suggèrent cependant que les vaccins contre la COVID pourraient réduire les complications qui découlent de ces cas de COVID longue. Télécharger la chronique