Une étude récente publiée dans la très prestigieuse revue Nature indique que les pertes de mémoire associées au vieillissement seraient dues à des facteurs inflammatoires  sanguins qui empêchent la formation de nouvelles cellules nerveuses. L’adoption d’habitudes de vie qui réduisent l’inflammation, notamment l’exercice physique, pourrait donc grandement contribuer au maintien des fonctions cérébrales. Télécharger la chronique.