Une surprenante étude vient de montrer que le contenu en composés phytochimiques anticancéreux des plantes varie selon le cycle lumière-noirceur, et ce, même après leur récolte. La manipulation de cette horloge biologique végétale lors de la production, du transport et du stockage des récoltes pourrait donc permettre d’améliorer les nombreux bénéfices des végétaux sur la santé humaine. Télécharger la chronique.