Selon deux études récentes, seule la consommation des monoinsaturés d’origine végétale est associée à une diminution du risque de maladies
cardiovasculaires et de mortalité prématurée. Télécharger la chronique