L’analyse complète de l’ADN des cellules pulmonaires d’ex-fumeurs montre que l’arrêt du tabac permet de renverser une bonne partie des mutations qui avaient été provoquées par l’exposition à la fumée de cigarette, en permettant aux cellules souches du poumon de régénérer le tissu pulmonaire, en absence de tabac. Télécharger la chronique