L’obésité augmente considérablement le risque de cancer du sein hormono-dépendant ER+ après la ménopause. Selon une nouvelle découverte, cette hausse serait due à l’effet pro-inflammatoire d’un estrogène, l’estrone, qui favorise l’apparition de cellules souches cancéreuses et la progression tumorale. Télécharger la chronique