Une étude récente montre que certaines formes de nanotubes de carbone favoriseraient le développement du mésothéliome, une forme virulente de cancer du poumon, d’une façon similaire à l’effet cancérigène des fibres d’amiante. Télécharger la chronique