Jamais deux sans trois, dit le vieil adage, et les derniers résultats annoncés par l’Université d’Oxford indiquent que ce sera le cas pour le vaccin contre le coronavirus responsable de la COVID-19. Télécharger la chronique