//Une collaboration internationale avec des chercheurs cubains sur le cancer ovarien qui porte fruit !

Une collaboration internationale avec des chercheurs cubains sur le cancer ovarien qui porte fruit !

Une collaboration entre les chercheurs de l’Université de la Havane et la Chaire en Prévention et Traitement du Cancer a permis l’encadrement des travaux de recherche de Madame Marbelis Francisco Fernandez sur le « Ciblage du phénotype chimioresistant du cancer ovarien : Impact d’un extrait de Xanthium Strumarium L. ». Les découvertes issues de cette collaborations ont été publiées au sein d’un Mémoire de Maitrise en Biochimie déposé à l’Université du Québec à Montréal. Le cancer de l’ovaire représente la cinquième cause de décès par cancer chez les femmes. Au cours de la dernière décennie, les thérapies existantes n’ont eu qu’un succès limité dans le traitement du cancer. À titre d’alternative rentable, la chimioprévention par des composés naturels attire de plus en plus l’attention. Dans ce contexte, le but de notre étude a été de caractériser les propriétés anticancéreuses de l’extrait Xanthium strumarium L. Ce dernier appartient à la famille Asteraceae qui est populairement consommée en raison de ses multiples effets thérapeutiques. Afin d’approfondir nos connaissances concernant l’impact anticancéreux de l’extrait Xanthium strumarium, nous avons analysé son effet sur la survie et la prolifération de cellules cancéreuses ovariennes humaines connues pour être soit sensibles (ES-2), soit résistantes (SKOV-3) à la chimiothérapie. Les résultats obtenus ont montré que le principal mode d’action de l’extrait de Xanthium strumarium s’exerce au niveau du fuseau mitotique en interférant avec la dynamique des microtubules, affectant ainsi la transition métaphase-anaphase et provoquant l’arrêt du cycle cellulaire et induisant l’apoptose par la catastrophe mitotique (mitose avortée).

2018-09-20T10:03:18+00:0030-Août-2018|