Une étude récente montre que les perturbations métaboliques provoquées par l’obésité interfèrent avec l’élimination des cellules cancéreuses par le système immunitaire et favorisent le  développement du cancer. Télécharger la chronique