Une étude suggérant que les fruits et légumes seraient peu efficaces pour prévenir le cancer a amené certaines personnes à mettre en doute la pertinence de bien manger pour réduire l’incidence de cette maladie. Mais attention aux conclusions hâtives, car cette étude néglige un fait essentiel : certains végétaux bien spécifiques ont vraiment un potentiel anticancéreux hors du commun que l’on peut utiliser à bon escient pour prévenir le cancer. Rappelons que 70 % des cancers peuvent être prévenus à l’aide de simples modifications du mode de vie, incluant une saine alimentation associée à une réduction de l’obésité. Télécharger la chronique.