Richard Béliveau

Richard Béliveau, docteur en biochimie, est directeur du laboratoire de Médecine Moléculaire à l'Université du Québec à Montréal, où il est directeur scientifique de la Chaire en Prévention et Traitement du Cancer. Il a été professeur de chirurgie et de physiologie à la faculté de médecine de l'Université de Montréal et titulaire de la Chaire de Neuro-chirurgie du CHUM et également chercheur associé au Centre de Prévention du Cancer du département d'oncologie de l'Université McGill, membre du Groupe de Thérapie Expérimentale du Cancer de l'Hôpital général juif de Montréal, professeur titulaire de biochimie à l'UQAM et membre de la Coalition priorité cancer au Québec. Il est fondateur de l'entreprise Angiochem qui développe des nouvelles thérapies pour les maladies du cerveau. Auteur de plus de 240 publications dans des revues médicales à l'échelle internationale, il est auteur des best-sellers Les Aliments contre le cancer, Cuisiner avec les aliments contre le cancer, La Santé par le plaisir de bien manger, La Mort et Prévenir le cancer, traduits en 27 langues, dans 35 pays. Il a écrit plus de 450 chroniques de recherche médicale pour le Journal de Montréal. Il est lauréat du grand prix public du Salon du livre de Montréal, de la Personnalité de l'année du magazine L'Actualité et Personnalité du Québec du magazine Au Québec. Il a été nommé Ancien Émérite du collège de Trois-Rivières, de l'Université du Québec et de l'Université Laval.

Télécharger le CV complet de Richard Béliveau

Richard Béliveau

Nouvelle éclair!

L'obésité augmente le risque d'anomalies congénitales

L' obésité augmente considérablement le risque de toutes les maladies chroniques qui touchent actuellement la population et elle est en voie de devenir un des principaux problèmes de santé publique. Une analyse récente suggère qu'en plus de son rôle bien connu dans le diabète, les maladies cardiovasculaires et certains cancers, l'obésité maternelle augmente le risque de malformations congénitales chez l'enfant. Télécharger la chronique.