Dans une étude publiée dans la prestigieuse revue Nature, des chercheurs ont découvert qu’une hormone de stress provoque la perte de cheveux en maintenant les cellules souches du follicule pileux dans une phase de repos prolongée, ce qui empêche de régénérer de nouveaux cheveux. Télécharger la chronique