La découverte spectaculaire d’un composé possédant une action analgésique aussi forte que celle de la morphine, mais dépourvu de ses effets secondaires, pourrait révolutionner le traitement de la douleur. Télécharger la chronique