Bilan de la COVID : 5 bonnes raisons de se réjouir malgré tout

La recrudescence des cas de COVID-19 observée au Québec en fin d’année montre que le coronavirus est aussi tenace qu’on pouvait le penser et que le dernier chapitre de la pandémie n’a pas encore été écrit. Malgré tout, les progrès scientifiques et épidémiologiques sont évidents et plusieurs éléments nous permettent d’envisager un avenir beaucoup plus serein. Télécharger la chronique

2021-12-31T11:50:57-05:0031-Déc-2021|Mots-clés: , , , , |

L’immunité cellulaire, un allié précieux pour combattre l’Omicron

Il est maintenant bien établi que le variant Omicron est moins sensible aux anticorps générés par les deux doses des vaccins anti-COVID-19. Heureusement, les études indiquent que l’autre aspect de l’immunité, l’immunité cellulaire, ne semble pas affectée par les mutations du variant, ce qui permet de maintenir une excellente protection face aux formes plus sévères de la maladie. C’est ce qui expliquerait sans doute que malgré l’augmentation fulgurante du nombre de nouveaux cas positifs, il y a peu d’augmentation des hospitalisations, dans les populations majoritairement  vaccinées. Télécharger la chronique

2021-12-21T07:55:37-05:0017-Déc-2021|Mots-clés: , , , , , |

De l’espoir pour le développement d’un vaccin contre l’ensemble des coronavirus

Une étude fascinante rapporte que l’administration de vaccins anti-COVID-19 à des personnes qui avaient été infectées en 2002 par le SARS-CoV-1 génère des quantités très importantes d’anticorps contre plusieurs types de coronavirus. Ces résultats surprenants ouvrent la voie au développement biochimique de vaccins capables de neutraliser plusieurs coronavirus. Télécharger la chronique

2021-09-01T09:06:03-04:0030-Août-2021|Mots-clés: , , , , , |
Aller en haut