Au cours de la cuisson, les protéines des viandes se lient chimiquement au sucre pour former des glycotoxines, une classe de molécules qui génèrent un important stress oxydatif. Selon une étude récente publiée dans la prestigieuse revue PNAS, la consommation élevée de ces glycotoxines accélère la perte des fonctions cérébrales au cours du vieillissement. Télécharger la chronique.