Des résultats surprenants publiés récemment dans la très prestigieuse revue Science indiquent qu’une molécule apparentée à un explosif utilisé durant la Première Guerre mondiale inverse le diabète de type 2 et l’accumulation de graisse au niveau du foie. Télécharger la chronique