Une importante étude biochimique rapporte que la neuropiline-1, un récepteur exprimé à la surface de plusieurs types de cellules, facilite l’infection par le coronavirus et pourrait donc représenter une nouvelle cible thérapeutique intéressante pour le développement de médicaments contre la COVID-19. Télécharger la chronique