Une étude clinique montre que les personnes qui mangent régulièrement des viandes rouges présentent des taux sanguins élevés de TMAO, une molécule produite par les bactéries intestinales et qui est associée à une hausse du risque d’événements cardiovasculaires. Télécharger la chronique