Une étude récente réalisée par des chercheurs montréalais indique que les buveurs modérés de vin ont un risque de développer un cancer du poumon beaucoup plus faible que ceux qui préfèrent la bière commebreuvage alcoolisé. Télécharger la chronique.