Malgré les nombreuses mises en garde émises par les organismes de prévention des maladies du coeur, l’alimentation des Canadiens contient toujours beaucoup trop de sel. Une étude récente illustre à quel point une réduction, même minime, de cet apport en sel peut entraîner des conséquences extrêmement positives sur la santé. Télécharger la chronique.